Alain de Rougé dans L'Agefi

Les Etats européens veulent garder la main sur leurs entreprises stratégiques

 

La fragilisation de nombreux secteurs d'activité due à l'épidémie de Covid-19 a mis en lumière le besoin de protéger certaines entreprises européennes contre de nombreux risques économiques : faillite, menace d'OPA émanant d'investisseurs étrangers, difficultés à se relever de la crise, etc. L'Agefi Quotidien s'interroge aujourd'hui sur le renforcement des prérogatives de Bruxelles et les aides aux Etats à destination des entreprises stratégiques.

 

Alors que la capacité d'action de l'Union européenne fait débat, quelles sont les pistes et les aides d'Etat identifiées par Bruxelles ? Alain de Rougé, associé du département Corporate-M&A, estime que "la crise actuelle a mis en exergue les compétences propres à chaque Etat en matière d'aides directes ou indirectes".

Alors que le droit européen encadre en temps normal de façon stricte l'octroi d'aides d'Etat, des exceptions sont prévues pour des "événements extraordinaires" ou des risques de "perturbation grave de l'économie des Etats membres", la création d'un fonds de soutien de soutien européen représenterait, selon notre expert, "un complément utile aux dispositifs nationaux, en permettant de mutualiser une partie de l'aide apportée".

 

Lire la suite dans L'Agefi quotidien du 14 avril 2020