M&A et Concurrence dans l'Agefi

 

Le coronavirus donne lieu à des stratégies contrastées dans le M&A

 

Interview croisée de Séverin Kullmann, associé du département M&A, et de Lucile Delahaye, avocate au département Concurrence-Distribution, dans le journal de 7 heures du vendredi 20 mars de L'Agefi Quotidien sur les conséquences de l'épidémie de Coronavirus sur les opérations de M&A.

 

Pour Séverin Kullmann, "la mise en place des plans de continuité de l'activité est actuellement au centre des préoccupations des sociétés, qui ont aussi tendance à accroître le tirage de leurs lignes de crédit". Ainsi, l'attitude des parties prenantes varie en fonction du stage auquel se trouve l'opération : finalisation de la transaction, en cours de négociation, sociétés ayant confié un mandat à une banque d'affaires, etc.

 

Le rythme des fusions et acquisitions durant cette période de crise se voit donc bouleversé. Néanmoins, Lucile Delahaye recommande de "différer les transactions non urgentes qui n'ont pas encore été notifiées car les autorités 'antitrust' ne pourront garant les délais habituels d'instruction, compte tenu des difficultés à collecter les informations nécessaires au traitement des dossier."

 

    Retrouvez l'article dans le numéro papier ou sur le site web (abonnés)