Train Urbain d'Abidjan

Le consortium constitué par Dongsan Engineering, société d’ingénierie coréenne, spécialisée dans le développement de systèmes de transport de masse dans les pays émergents et la réalisation d’études techniques pour les actifs d’infrastructure à grande échelle, le groupe Bouygues, Kéolis et la société sud-coréenne Hyundai Rotem, a signé le 6 juillet 2015 une convention de concession pour la conception, le financement, la réalisation et l'exploitation du Métro d'Abidjan avec l’Etat Ivoirien.

Les travaux et études préparatoires commenceront courant aout 2015, sur financement en cours de négociation, de la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire, d’un montant de 40 millions d’euros.Ce projet d’envergure devrait être livré, pour sa première phase, courant 2019 et, pour toute la ligne d’une quarantaine de Km, en 2020.

Conseils juridiques Dongsan Engineering était conseillée pour la négociation de la convention de concession et sur tous les aspects corporate du consortium:d’une part, à Abidjan, par Maître Jean-François Chauveau, Avocat au Barreau de Côte d’Ivoire, assisté de Guillaume Dauchez, (Cabinet Jean-François Chauveau) et d’autre part, à Paris, par l’équipe de BCTG Avocats emmenée par Augustin Nicolle (Associé), assisté de Paul-Henri Dubois, Gabriel d’Amecourt et Mathieu Ducrocq .

Le Cabinet Jean-François Chauveau et BCTG Avocats renforcent ainsi un peu plus leur collaboration.Hyundai Rotem était conseillée par Bignon Lebray, représenté par Sébastien Pinot (Associé) et Myriam Mataali, Keolis par DLA Piper, représenté par Mohamed Mahjoubi (Counsel), tandis que Bouygues avait ses propres équipes de juristes.